Confirmation définitive de l’accord entre Array et Pierre Fabre en oncologie - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Confirmation définitive de l’accord entre Array et Pierre Fabre en oncologie

Lien interne
La société américaine Array a annoncé hier la finalisation définitive de son accord avec Pierre Fabre suite à l’approbation de l’accord par les autorités européennes de la concurrence. Cette collaboration à l’échelle mondiale vise à développer et commercialiser deux molécules en oncologie appartenant à Array et parvenues à un stade avancé de développement : binimetinib et encorafenib.
Binimetinib, un inhibiteur de MEK, et encorafenib, un inhibiteur de BRAF, font actuellement l’objet de trois essais cliniques internationaux de Phase 3 dans le mélanome et le cancer de l’ovaire.
Selon les termes de l’accord annoncé le 16 novembre dernier, Array recevra un paiement initial de 30 millions de dollars et conservera l’intégralité des droits de commercialisation de binimetinib et encorafenib aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Corée et en Israël. Pierre Fabre détiendra l’exclusivité des droits de commercialisation des deux produits dans tous les autres pays, notamment en Europe, en Asie et en Amérique Latine.
Array sera en droit de recevoir jusqu’à 425 millions de dollars si certaines étapes de développement et d’atteinte de niveaux de ventes sont franchies, et pourra prétendre à de solides et progressives redevances à deux chiffres sur les ventes futures. Array et Pierre Fabre se sont mis d’accord pour partager les futures coûts de développement selon une répartition 60/40 (Array/Pierre Fabre) avec l’engagement initial de financer de nouveaux essais cliniques dans le cancer colorectal et le mélanome.
« Toutes les études cliniques en cours sur binimetinib et encorafenib continueront à être substantiellement financées par Novartis jusqu’à leur conclusion », précise Array dans un communiqué.
Array a prévu de déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché du binimetinib dans le mélanome présentant une mutation du gène NRAS au cours du premier semestre 2016. L’américain prévoit également une demande d’enregistrement du binimetinib en association avec l’encorafenib dans le mélanome présentant une mutation sur le gène BRAF au cours de l’année 2016.
Source  : Pierre Fabre / Array.
 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu