Diabète : Sanofi et Lexicon vont développer la sotagliflozine, un nouveau médicament expérimental par voie orale - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Diabète : Sanofi et Lexicon vont développer la sotagliflozine, un nouveau médicament expérimental par voie orale

Lien interne
Sanofi et la société américaine Lexicon ont annoncé vendredi la conclusion d’un accord de collaboration et de licence pour le développement et la commercialisation de la sotagliflozine, un double inhibiteur expérimental des cotransporteurs du sodium-glucose 1 et 2 (SGLT-1 et SGLT-2). Administré par voie orale, ce médicament pourrait être une option thérapeutique potentielle pour les personnes atteintes de diabète.     
Le médicament expérimental sotagliflozine (LX-4211) fait actuellement l’objet de deux études pivots de phase 3 dans le traitement du diabète de type 1 dont les premiers résultats devraient être rapportés dans le courant du deuxième semestre de 2016. Des essais de phase 3 dans le traitement du diabète de type 2 devraient débuter en 2016. La sotagliflozine a déjà donné des résultats encourageants dans le cadre d’études exploratoires de phase 2 et a permis en particulier d’obtenir une baisse de la glycémie (taux d’HbA1c), une amélioration de la variabilité glycémique et une réduction de la dose d’insuline à s’administrer avant les repas, comparativement au placebo, chez des patients atteints de diabète de type 1. Des études de phase 2 dans le traitement de patients atteints de diabète de type 2, y compris ceux présentant une insuffisance rénale, ont également permis d’observer une baisse de la glycémie (HbA1c), une diminution du poids corporel et des améliorations des valeurs tensionnelles.  Dans le cadre du programme de phase 2, aucune augmentation significative des épisodes d’hypoglycémie n’a été observée chez les patients traités par sotagliflozine comparativement à un traitement de fond et le profil des effets indésirables, caractéristique de l’excrétion urinaire du glucose propre à l’inhibition du SGLT-2 par la sotagliflozine,  a été comparable à celui d’autres produits de cette classe pharmacothérapeutique.
« Ces résultats indiquent que la sotagliflozine pourrait devenir une importante option parmi les médicaments antidiabétiques à s’administrer par voie orale et justifient pleinement la poursuite des recherches sur cette molécule en tant que traitement pour les personnes atteintes du diabète », indiquent les deux partenaires dans un communiqué.
Conformément aux modalités de l’accord, Lexicon Pharmaceuticals recevra un paiement initial de 300 millions de dollars et est éligible à des paiements d’étape pouvant atteindre 1,4 milliard de dollars en fonction de la réalisation des différentes phases de développement, d’approbation réglementaire et de commercialisation. Lexicon est également éligible à des redevances graduelles à deux chiffres des ventes nettes de la sotagliflozine.
Sanofi obtient une licence mondiale exclusive pour le développement, la fabrication et la commercialisation de la sotagliflozine. Lexicon reste responsable de toutes les activités de développement clinique dans le diabète de type 1 et conserve une option exclusive de copromotion de la sotagliflozine dans le traitement du diabète de type 1 aux Etats-Unis, ainsi qu’un rôle significatif, en collaboration avec Sanofi, dans sa commercialisation dans ce pays. Sanofi sera responsable de toutes les activités de développement clinique et de commercialisation  de la sotagliflozine dans le traitement du diabète de type 2 dans le monde et le responsable exclusif de sa commercialisation dans le traitement du diabète de type 1 en dehors des États-Unis. Lexicon participera au financement d’une partie des coûts prévus de développement de la molécule dans le traitement du diabète de type 2 au cours des trois prochaines années, jusqu’à concurrence d’une participation globale de 100 millions de dollars.
Sanofi précise que cet accord reste soumis aux approbations réglementaires et notamment à celles des autorités anti-trust en vertu de la Loi Hart-Scott Rodino.
Source : Sanofi
 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu