Interview - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Interview

Interview

Rencontre avec Jörg Zimmermann, parfumeur officiel pour Dr Hauschka  :
« De l’expérience naissent les idées mais ce sont les idées qui façonnent l’expérience ! »
Propos recueillis par Eléonore Porphire

Pharma Beauté Mag : Bonjour Jörg. Comment imaginez-vous un parfum ? Quelles sont les étapes de sa création ?
Jörg Zimmermann :
Je repars toujours de  zéro !  Tout commence par une idée, une atmosphère que je veux transmettre au produit. Je cherche à lui donner une personnalité que je vais interpréter uniquement  avec des huiles essentielles. D’après moi, c’est leur complexité qui permet d’imaginer des mariages et des compositions entre les notes de tête, de cœur et de fond. Le temps m’a permis de mémoriser les différentes senteurs et combinaisons possibles.  Je peux ainsi pressentir qu’un mélange sera plus harmonieux qu’un autre, sachant que les tests apportent toujours un foisonnement d’idées nouvelles, même dans les mauvaises associations.

PBM : D’où vous vient l’inspiration ?  Quelles sont les étapes de réflexion qui vous amènent à transmettre des émotions ?
J. Z :
C’est difficile de répondre à cette question, pour moi, l’inspiration est un mélange d’idées, de souvenirs, de curiosité et de découverte. Les odeurs sont pour moi, comme une musique, une saveur ou une peinture, aussi complexes qu’une symphonie
! Depuis mon enfance, j’ai une très bonne mémoire olfactive, ce qui me permet d’imaginer des compositions complexes et inattendues. Il me semble que la principale difficulté est de déclencher une idée semblable chez des personnes qui n’ont pas les mêmes références ou cultures. L’objectif étant de provoquer une émotion ou un souvenir auquel on rattachera cette fragrance et qui, dans un second temps fidélisera peut être les clients. Pour y parvenir j’opte plus facilement pour les fragrances complexes qui offrent de larges possibilités.  Chaque note révèle son intensité avec le temps ! La puissance d’un parfum réside dans l’évolution des arômes qui dévoilent peu à peu toute leur richesse et leur beauté presque vivante ! C’est grâce à cette évolution que l’on peut transmette des émotions. Néanmoins, lorsque je crée une nouvelle fragrance, je dois tenir compte de son utilisation finale tout en conservant ce côté émotionnel. Par exemple, le parfum du sérum tonifiant nuit doit, en adéquation avec sa fonction, être léger, doux, apaisant afin de ne pas perturber le cycle du sommeil.
PBM : D’après votre expérience, est ce plus difficile de travailler uniquement avec des ingrédients 100 % naturels ? Et qu’en est-il de la persistance du parfum dans le temps ?
J. Z
: Il est vrai que la technique est différente, il est nécessaire de travailler dans le respect des matières premières. Les compositions naturelles sont comme un « être vivant». Plus concrètement, sur un chromatographe, elles sont représentées par des pics plus ou moins linéaires qui définissent la persistance de chacune d’entre elles. On peut dire aussi que mon rôle est d’interpréter la nature, en utilisant ses arômes complexes que je décline dans mes compositions. Il faut beaucoup de patience pour travailler avec la nature et en découvrir toutes les subtilités. Ma technique vise à créer une expérience sensorielle et non une synergie d’aromathérapie, c’est pourquoi je ne me limite pas à 2 ou 3 huiles essentielles dans mes compositions.

PBM : Combien de temps vous faut-il pour créer une nouvelle fragrance ?
J. Z :
Cela dépend de mes expériences passées. Je travaille avec Dr Hauschka depuis 9 ans, j’ai donc réalisé et mémorisés de nombreux mélanges qui me permettent aujourd’hui d’imaginer des compositions issues de ces associations. Ces acquis me font avancer plus vite. Les jours où je déborde d’énergie, il m’arrive d’imaginer la bonne combinaison en une fois et parfois cela me demande plusieurs jours. Mais tout cela repose au préalable sur un énorme travail de réflexion. Le plus compliqué reste la galénique, réussir à intégrer une senteur qui persiste dans une crème, une huile ou une poudre, n’est pas évident et trouver le bon équilibre demande du temps.

PBM : La dernière nouveauté de Dr Hauschka est donc le sérum Tonifiant nuit, que pouvez-vous en dire ?
J. Z :
Il faut rappeler que nous n’avions jusqu’à présent aucun produit uniquement pour la nuit ! Ce sérum aqueux est une volonté de la part de Dr Hauschka d’accompagner le cycle naturel de la peau, sans en perturber le rythme. Pour la première fois, j’ai intégré dans la composition le beurre d’iris qui provient des racines de la fleur. Sa senteur poudrée s’accorde parfaitement avec le sommeil. On retrouve également des notes de bergamote et de citrus qui, associées  au beurre d’iris, rappellent la violette. Le bois de santal reflète la noblesse et fait voyager l’esprit, on retrouve enfin la rose, qui est l’essence de Dr Hauschka. Mon but : donner au parfum cette éloquence significative qui laisse la place aux rêves.

PBM : Et enfin… avez une fragrance favorite ?
J. Z :
Pas vraiment, je les considère toutes comme mes enfants. (Rires)
Quand je les ai créées j’y ai mis tout mon amour, alors je ne peux pas choisir, je les aime toutes autant.




 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu