Zoom sur l'organisation de la formation continue - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Zoom sur l'organisation de la formation continue

Business > Zoom sur

Par ISABELLE MARBOT

Selon les données de l’Ordre national des pharmaciens au 1er janvier 2012,  l'effectif des pharmaciens diminue par rapport à 2010 (114 de moins) et s'élève à 73 127 pharmaciens inscrits à l'ordre

Les pharmaciens sont répartis en plusieurs sections correspondant à leur activité principale. Près de deux tiers des pharmaciens exercent en officine soit  (27 733 titulaires et 26 567 adjoints correspondant respectivement aux sections A et D)  dans 22 706 pharmacies (nombre en diminution). 5 994 pharmaciens (section H) travaillent en établissements de santé, 7 733 pharmaciens (section G) dans des laboratoires de biologie médicale et 3 453 pharmaciens (section B) dans l’industrie pharmaceutique. Enfin, 1 293 pharmaciens collaborent dans la distribution (section C).

HISTORIQUE
Historiquement, la formation continue des pharmaciens se déclinait en deux principaux dispositifs :

  • La formation pharmaceutique continue (FPC) financée par la profession et gérée par le FIF-PL (fonds interprofessionnels de formation des professionnels libéraux) pour les titulaires et gérée par l’OPCA-PL (organisme paritaire collecteur agréé des professions libérales) pour les salariés. Elle continue à fonctionner.

  • La formation continue conventionnelle (FCC) financée par l’UNCAM, gérée par l’OGC (organisme gestionnaire conventionnel) et l’OGFCCPO (organisme gestionnaire de la formation continue conventionnelle pour les pharmaciens d’officine). Elle va être incluse totalement dans le dispositif du DPC.

L’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) et la formation continue (FC) sont désormais intégrées dans un dispositif unique : le Développement Professionnel Continu (DPC) reposant sur des principes simples.
Différents acteurs sont impliqués dans l’organisation et la mise en œuvre du DPC. Le conseil national de l’ordre des pharmaciens vérifie le respect de l’obligation du DPC.

RÉALISATION DU DPC
Comment utiliser et valoriser les démarches existantes dans mon DPC ?
Durant la période transitoire 2011/2012, les actions de formation et d’EPP permettent de satisfaire l’obligation du DPC. Il est important de conserver les justificatifs de  participations à ces différents programmes.
Les pharmaciens ont le choix de leurs organismes de DPC enregistrés par  l’OGDPC. Ces organismes proposent des programmes de DPC aux professionnels. La HAS favorise les démarches intégrées aux pratiques professionnelles. Ces démarches doivent tenir compte des besoins, des modalités d’exercice et du secteur d’activité.
En milieu libéral, Les pharmaciens ont le choix de leur organisme de DPC enregistré par l’OGDPC. Les URPS (Unions Régionales des   Professionnels de Santé) ont un rôle de promotion des programmes de DPC. Elles sont en place dans chaque région (contactez votre URPS).
En établissement de santé, les pharmaciens mettent en œuvre des démarches d’amélioration de pratiques, le plus souvent de manière collective (mono-disciplinaire, multi-disciplinaire ou multi-professionnelle) à travers par exemple  la certification des établissements.  Le rôle des CME est essentiel. Elles ont un rôle de promotion des programmes de DPC proposés par des organismes de DPC. Elles contribuent au plan de DPC relatif aux professions médicales, maïeutiques, odontologiques et pharmaceutiques. Le Président de la CME des établissements publics coordonne l'élaboration du plan de DPC.
En milieu salarié (hors établissements de santé) : contactez votre employeur ou l’organisme enregistré par l’OG-DPC de votre choix.

Le DPC repose finalement sur les fondamentaux de la démarche qualité.  De nombreux outils, guides, documents de référence et démarches ayant pour objectif d'améliorer la qualité et la sécurité contribuent au DPC notamment pour l'analyse des pratiques professionnelles.

 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu