La pharmacie Barbier - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La pharmacie Barbier

Business > Témoignage

VALDAHON
UN NOUVEL ESPACE POUR LA PHARMACIE BARBIER
par Sophie Bouhier

La pharmacie Barbier a déménagé dans un local neuf pour aller au plus près de sa clientèle.
En se déplaçant de 70 mètres à vol d’oiseau, elle en a profité pour tout changer. Petit tour de la nouvelle officine aménagée par Pharma-Line.

Valdahon est une petite ville de 5 000 habitants dans le Doubs qui compte deux officines. Celle de Claire Barbier, créée en 1990, a tout changé il y a quelques mois.
La population de la commune s’étant déplacée du centre vers un ensemble d’immeubles de résidents, la pharmacienne a naturellement suivi le mouvement en achetant un local neuf qu’il fallait totalement aménager. Avec un parking de plus de 70 places et de nouvelles constructions programmées, le changement devenait inévitable.
« Ma pharmacie fait partie d’un groupement qui proposait un agencement mais ce n’était pas à mon goût. J’ai préféré choisir moi même. J’aime l’avant-garde, les choses qui sortent de l’ordinaire. »
Connaissant Claude Droz depuis de nombreuses années, Claire Barbier a choisi Pharma Line sans hésiter.
Partant de zéro, le défi consistait surtout à bien placer le robot nouvellement acquis. Et aménager au mieux les lieux qui offrent plus de surface que l’ancien (plus de 300 m2 contre 220 m2).

Une meilleure mise en valeur des produits
L’espace parapharmacie a été mise en valeur avec la gamme Stella. Pour ce qui est de l’OTC-puériculture et bébé, c’est Pure, du mobilier sans sous bassement ni tiroirs qui a été choisi.
La propriétaire des lieux a également sélectionné le poste de vente Tandem au style linéaire, ainsi que le Kiosque, cet ilot central qui permet « un accueil pour des ventes rapides et évite les files d’attente quand on n’a pas d’ordonnance. »
Le sol en béton ciré et le plafond sombres en placo suspendu contrastent avec le mobilier blanc brillant qui « prête davantage confiance et permet une meilleure mise en valeur des produits », explique le directeur de Pharma line. « Nous n’avons pas tant augmenté le nombre de produits proposés. Mais comme ils sont mieux présentés, les clients les voient mieux et parfois même les découvrent. Ils me disent que ça donne davantage envie d’acheter », précise la titulaire qui apprécie aussi beaucoup la matière des comptoirs : le Corian, une « marque déposée d’un produit moulé dans la masse et qui se nettoie très bien et résiste bien à l’usure. »

Ces modules chics sont d’autant plus abordables que leur conception assez simple permet l’optimisation de leur fabrication.

Une touche personnelle qui apporte davantage d’humanité
Un grand magnolia et un canapé style néo baroque Louis XVI donnent une touche personnelle « et apportent une dimension plus humaine à l’ensemble. C’est toujours plus agréable de pouvoir profiter du canapé pour discuter en attendant son tour. »
Pour se distinguer encore, la pharmacie Barbier a fait le choix de proposer quatre espaces sous forme de cabines pour plus de confidentialité. Un premier espace s’adresse aux patients dont les pathologies nécessitent des explications et des conseils adaptés à leur cas, en toute tranquillité.
Le deuxième est une cabine de soins pour les petites urgences. Le troisième est dédié à l’orthopédie et aux orthèses. Le dernier, enfin, s’adresse aux patientes ayant besoin de prothèses mammaires. Cet espace proposera très bientôt de la lingerie et même des maillots de bain adaptés aux femmes ayant eu une ablation du sein. « J’ai formé du personnel pour pouvoir offrir une écoute et une attention plus attentive à ce type de clientes », s’enthousiasme Claire Barbier.
L’arrière-boutique aussi a été judicieusement pensée, en concertation avec les employés, passés de 8 à 10 après le nouvel aménagement.
Avec la fin de la blouse blanche, troquée contre un tablier de couleur différente chaque semaine, l’officine mise sur une plus grande proximité avec sa clientèle.
Les premiers chiffres de fréquentation sont plutôt positifs avec « 500 passages de plus pour le mois de juin 2015 par rapport à celui de 2014. » Une progression qui se traduit par une augmentation du chiffre d’affaire de 20 %.

Articles similaires

magazine N°6 : Interview de Claude DROZ
magazine N°8 : La pharmacie de demain

 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu