Interview - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Interview

Interview

Marina Berger Co-fondatrice d’Océopin

Propos recueillis par Eléonore Porphire

Pharma Beauté Mag : « Vous avez un trésor entre les mains » de cette phrase est né Océopin, pouvez- vous nous expliquer ?
Marina Berger :
Effectivement, cette phrase fut le début d’une grande aventure. C’est la rencontre en 1996 de Robert Wolf, professeur à l’université et de Jean Jacques Berger, producteur de pin maritime qui permit à Océopin de voir le jour. Robert, étudiait les pins maritimes et c’est en découvrant leurs vertus qu’il eu l’idée d’en tirer de l’huile  à utiliser en cosmétique. Néanmoins, conscient qu’il faudrait un grand nombre de graines, il s’adressa à Jean Jacques afin qu’il commence à en mettre de coté. Pendant ce temps ils approfondirent ensemble leurs recherches à l’institut de Corps Gras de Bordeaux, avec pour seul objectif de produire une huile de qualité en préservant toutes ses vertus naturelles. Mais ce n’est qu’en 2012 qu’Océopin voit le jour avec l’huile de graines de pin maritime, qui ne sera commercialisée qu’en 2013.

PBM : Vous êtes les seuls producteurs français à commercialiser cette huile. A votre avis pourquoi ?
M.B :
Oui c’est exacte nous sommes les seuls à vendre cette huile. Cela s’explique sans doute par le fait que nous sommes les derniers récolteurs de pomme de pin, c’est un métier très spécifique qui nécessite un travail très intense. C’est un travail de longue haleine ! La récolte se fait manuellement d’Octobre à Mai, et l’ouverture des pommes de pin, pendant les périodes chaudes, de Mai à Septembre afin d’en extraire les petites graines avec des ailettes. Une fois les graines récupérées une machine détache les ailettes des graines qui sont ensuite lavées, séchées,... pour être pressées à froid puis filtrées jusqu'à obtention d’une huile vierge, végétale. C’est cette huile là qu’Océopin commercialise.

PBM : Quelles sont les particularités de cette huile ?
M.B :
Le plus fabuleux, c’est qu’elle est 100% naturelle, sans aucun ajout et certifié bio, tout en préservant ses atouts. Hypoallergénique, elle a une affinité particulière avec la peau, très peu grasse, elle pénètre rapidement, tout en ayant une odeur très légère et agréable.
Principalement  pour le visage, elle a des propriétés redensifiantes, repulpantes, protectrice et apaisante mais également anti-rides et anti-âge. Elle convient aux peaux exigeantes, mixtes et sensibles. Très concentré en actif naturel il suffit de quelques gouttes pour bénéficier de ses bienfaits, c’est pourquoi notre flaconnage au format minimaliste comprend un compte goutte.
Plusieurs applications possibles : Comme un sérum, en application directe, ou en déposant quelques gouttes au creux de la main à mélanger avec sa crème de jour.
Nous ne cherchons pas à changer les habitudes de nos clientes mais de compléter leur rituel de beauté afin qu’elles profitent des bienfaits de notre huile.

PBM : Qu’est ce qui vous différencie des autres huiles ?
M.B :
Notre démarche principalement. Nous nous sommes positionnés dès le départ comme une marque de cosmétique avec toutes les exigences qui en découlent, ce que les producteurs d’huile ne font pas forcément. Nous avons fait des tests cliniques sur 28 jours, avec des volontaires afin de constater ses bienfaits.
Ce qui nous différencie aussi c’est notre ingrédient unique, le pinus pinaster cil oil, plus connu sous le nom d’huile de pin.

PBM : Plutôt une cible féminine, la gente masculine aussi est - elle séduite ?
M.B :
Oui, il est vrai que les femmes sont nos premières clientes, ayant déjà un rituel de beauté il est plus facile pour elles d’essayer les nouveautés. Néanmoins, nous avons constaté que les hommes étaient loin d’être insensible à cette huile, le plus souvent ils l’utilisent en après rasage pour adoucir et hydrater leur peau. Cela leur permet de prendre soin d’eux rapidement et ce format nomade leur convient très bien.

PBM : Pouvez vous nous parlez du brevet  que vous avez déposé ?
M.B :
Oui, suite aux recherches du professeur Wolf nous avons effectivement déposé un brevet qui porte sur l’extraction ainsi que sur les bienfaits de cette huile, c’est a dire  les découvertes très précises sur les acides gras qu’elle contient. En un peu plus technique, elle contient des acides gras saturés en Delta 5 qui sont responsables de l’effet anti- âge et repulpant de notre huile. D’où le nom de notre brevet « Delta 5 ».

PBM : Déjà 2 produits en rayon, l’huile et la poudre. Quel futur envisagez-vous pour Océopin ?
M.B :
Il est vrai que nous avons déjà l’huile de graines de pin maritime, et depuis peu une poudre exfoliante pour le corps, l’idéal serait d’avoir une petite gamme de 4 ou 5 produits avec un nettoyant et une crème pourquoi pas, afin d’avoir une routine de soin globale du visage. Bien entendu toujours à base de graines de pin maritime. (Sourire)

 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu