LA TROUSSE NATURELLE DU PRINTEMPS - Pharma Beaute Mag

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

LA TROUSSE NATURELLE DU PRINTEMPS

Médecine douce

Par Françoise RAPP
Après la longue saison hivernale durant laquelle le corps à dû puiser dans son énergie vitale pour faire front aux maux de la saison, le printemps s’annonce avec une nouvelle énergie.  La nature s’éveille, s’embellit, reprend vie et le corps aussi. C’est le moment parfait pour retrouver toute sa vitalité, éliminer les toxines et les graisses accumulées tout au long de l’hiver !
La première étape  de ce grand ménage de printemps est de faire une cure de « nettoyage » intestinal pour équilibrer la flore et relancer ainsi l’immunité. Le corps ainsi libéré des toxines et de la flore pathogène est renforcé, pour faire face aux allergies saisonnières.
Le foie et la vésicule biliaire sont les deux organes clés de cette saison ; il  est donc important d’y porter une attention toute particulière en stimulant les fonctions de détoxination de la sphère hépatique. La seconde étape sera de soutenir le foie par un drainage des toxines  qui aidera à purifier le sang et revitalisera la sphère circulatoire. Une détoxification de la sphère hépatique  évitera une hémogliase potentielle et préviendra au mieux les aléas circulatoires comme les stases veineuses, les hémorroïdes, les jambes lourdes.

En résumé au printemps :
- On privilégie les cures préventives et complémentaires  par voie orale  pour drainer les toxines et renforcer son immunité.
- On utilise les huiles essentielles en inhalation sèches pour soulager rhinites allergiques et nez qui coule.
- On purifie l’air ambiant à l’aide de produits d’aromathérapie.
- On soigne les allergies cutanées (urticaire, inflammations localisées) avec des applications  d’huiles essentielles.

Les 10 produits essentiels pour une sélection de saison
La sélection composant la trousse de saison porte sur 10 produits essentiels sur les thématiques de saison :

Pour soulager les allergies saisonnières
Il est vital de bien se préparer comme suit
- Nettoyer et équilibrer la flore intestinale
- Renforcer son immunité
- Calmer le système nerveux

On privilégie les huiles essentielles suivantes pour les actions préventives :
HE de tea tree (melaleuca alternifolia) : antibactérienne à large spectre, antivirale et antimycosique ; elle permet de nettoyer et d’équilibrer la flore intestinale en toute sécurité. Elle s’emploie par voie orale à raison de 6 gouttes/jour à prendre pendant le repas (ne pas aller au-delà de 6 jours). Les gouttes d’HE sont à diluer dans un peu d’huile végétale comme celles de bourrache ou d’onagre (ces deux huiles végétales ont la particularité de restaurer et renforcer la muqueuse intestinale). Cette cure s’accompagne ensuite parfaitement par la prise de pré et probiotiques.

Une flore intestinale équilibrée = une meilleure immunité.

HE de ravintsara (cinnamomum camphora) : elle a été notre meilleure alliée durant toute la période hivernale et elle l’est encore au printemps. Antivirale et immunostimulante exceptionnelle, elle renforce nos défenses naturelles. Elle s’emploie par voie orale et en cure à la suite de la précédente (ci-dessus). Il est important de garder le même dosage sur 6 jours.

HE de camomille romaine (chamaemelum nobile) : antispasmodique et calmante du système nerveux central, elle apporte un bien-être psychique, lequel est vital pour une bonne santé physiologique.  Il est souvent remarqué que les manifestations allergiques sont exacerbées par le stress ou les angoisses. On l’emploie par voie orale, olfactive, cutanée.


Par voie orale : prendre 3 gouttes dans un peu d’huile végétale neutre pendant le repas. Ne pas aller au-delà de 6 gouttes/jour.
Par voie olfactive : verser 3 gouttes sur un mouchoir à respirer.
Par voie cutanée : diluer 10 gouttes dans un flacon de 5 ml d’HV de calendula ou de nigelle puis appliquer sur la zone concernée.

Pour soulager les symptômes allergiques de type rhinites ou nez qui coule :
l’huile essentielle d’hélichryse à capitules nus (helichrysum gymnocephalum) est très efficace.  Anti-catarrhale, antibactérienne, expectorante et immunostimulante, elle s’emploie aussi bien par voie orale que par voie olfactive pour soulager ces symptômes. Elle agit également contre la fatigue que peut causer ces manifestations allergiques à répétition. Reprendre les dosages cités ci-dessus pour la HE de camomille romaine

Pour soulager les symptômes allergies cutanées :
appliquer une synergie d’huiles essentielles antihistaminiques, anti-prurigineuses et anti-inflammatoires très efficaces.  Masser cette synergie aromatique sur la zone concernée :
Dans un flacon de 10 ml, mélanger 1 ml d’HE de camomille matricaire (matricaria recutita) et 1 ml d’HE de katafray (cedrelopsis grevei). Compléter avec l’huile végétale de calendula. Appliquer 2 à 3 gouttes du mélange sur la zone concernée. Répéter l’opération si nécessaire.

Pour soulager les troubles circulatoires :
Après ces longs mois durant lesquels le corps a accumulé graisses et toxines, il est vital de faire une cure détox pour drainer la sphère hépatique et améliorer les troubles circulatoires comme les  stases veineuses, hémorroïdes et les problèmes de jambes lourdes.  
La cure bénéfique : une synergie d’huiles essentielles pures : HE de carotte (daucus carota) et HE de citron jaune (citrus limomum) à doses égales dans un peu d’huile végétale neutre (sésame, noisette, tournesol ou simplement olive), pendant le repas. Ne pas prendre au-delà de 6 jours, à raison de 6 gouttes par jour maximum.
En massages doux mais appuyés pour décongestionner l’appareil veineux et faciliter la circulation veineuse et lymphatique, on emploie une synergie d’huiles essentielles de lentisque pistachier (pistacia lentiscus), cèdre de Virginie (juniperus virginiana) et cyprès (cupressus sempervirens) additionnée d’une dilution de 5 % HE/huile végétale d’arnica.

Pour affiner sa silhouette
En cette saison on veut se sentir bien et belle dans son corps ! Le moment est propice pour retrouver un équilibre métabolique, mental et alimentaire. Ces trois aspects sont interdépendants si l’on souhaite avoir de bons résultats pour affiner la silhouette. L’aspect «psycho-émotionnel» est à prendre en considération ; un mental en berne peut mener à un grignotage intempestif voir à un désordre alimentaire ; résultat : déprime et prise de poids !
Pensez donc aux huiles essentielles équilibrantes du SNC comme celles de petitgrain bigarade ou de lavande à prendre par voie olfactive (2 gouttes à respirer sur un mouchoir).

HE de cèdre de Virginie (juniperus virginiana) est décongestionnante lymphatique et lymphotonique. Drainante lymphatique, elle aide à éliminer la cellulite et les capitons et à lutter contre la rétention d'eau. On peut aussi l’employer pour ses bienfaits sur la sphère circulatoire : elle en améliore la qualité et soulage les douleurs des jambes lourdes, des varices et des hémorroïdes.

HE de lemongrass (cymbopogon flexuosus) est un bon draineur lymphatique qui favorise le déstockage des graisses et des capitons bien localisés.
En complément d’une alimentation équilibrée et saine, d’une activité physique adaptée, masser la synergie aromatique* avec des mouvements de pétrissage sur les zones concernées.
Dans un flacon de 30 ml, verser 2 ml d’HE de cèdre de Virginie, 2 ml d’HE de lemongrass et 1 ml d’HE de criste marine (optionnel). Compléter avec de l’huile végétale de pâquerette.

 
Agenda
Retourner au contenu | Retourner au menu